Histoire laïque et Rois Très Chrétiens : de quoi produire l’oubli et le couvrir par la légende

Uncategorized

Une France à refaire... si possible

Les républicains douteront longtemps de la possibilité d’une soumission du prêtre à l’Etat, c’est pourquoi ils mettront toujours en avant la notion particulièrement ambiguë de laïcité. Ils n’hésiteront pas en effet à inclure, dans une « Histoire de France » prétendument laïque, des personnages et des événements qui tirent toute leur splendeur de leur proximité avec des phénomènes religieux. Ernest Renan en faisait déjà la remarque :
« Aucune nation n’a jamais créé une légende plus complète que celle de cette grande royauté capétienne, sorte de religion, née à Saint-Denis, consacrée à Reims par le concert des évêques, ayant ses rites, sa liturgie, son ampoule sacrée, son oriflamme. »

Quant au roi sacré…
« […] son type le plus parfait est un roi canonisé, Saint-Louis, si pur, si humble, si simple et si fort. Il a ses adorateurs mystiques ; la bonne Jeanne d’Arc ne le sépare pas de Saint-Michel et…

Voir l’article original 463 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s