Le succès incontestable de la barrière hongroise

Uncategorized

civilwarineurope

Le long des 155 km de la frontière avec la Serbie, la barrière anti-migrants a été renforcée d’une seconde clôture, de systèmes de détection de mouvement et de caméras thermiques, et une route goudronnée sillonne entre les deux clôtures.

Il aura fallu environ 15 millions d’euros pour ériger cette deuxième barrière. Le coût de la mobilisation des soldats et des policiers à la frontière n’est pas établi pour le moment. Mais les résultats sont là : depuis le 28 mars, personne n’a pu passer illégalement la frontière.

Si toutefois quelqu’un réussissait à passer, peu de chance qu’il continue sa route. Tout clandestin intercepté en Hongrie est reconduit aux points de passage de la frontière sud, côté serbe. Ils sont fichés et n’auront plus la possibilité de déposer une demande d’asile.

Ce pourrait être le mot d’ordre du gouvernement, qui en construisant cette barrière renforcée a exhaussé la demande pressante du…

View original post 289 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s