La manœuvre sioniste du Livre noir (1943-1944) : un an de tractations secrètes avec les USA

Uncategorized

Une France à refaire... si possible

L’édition française (Actes Sud, 1995) du Livre noir sur l’extermination des Juifs d’URSS, dont la rédaction initiale avait été dirigée par Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, nous offre une Préface à l’édition russe, édition intervenue de façon très tardive, puisque ce livre n’avait pas reçu l’autorisation de paraître tout au long de la durée d’existence de l’Union soviétique… Nous allons d’ailleurs voir pour quelles raisons…

Cette préface est de l’historien russe Ilya Altman. Nous allons y découvrir le parcours assez rocambolesque du manuscrit original, et les enjeux politiques qui étaient sous-jacents à la mise au point d’un tel objet de mémoire.

Ilya Altman commence par la fin, c’est-à-dire au moment où le texte paraît être achevé :
« Dès avril 1946, le président du Comité antifasciste juif (CAJ) de l’URSS, le grand acteur Solomon Mikhoels, artiste du…

View original post 1 142 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s