Les deux nations

Uncategorized

Cercle des Cadets

Les deux nations !

Notre peuple est un vieux soldat déchu qui a trop écouté la voix des Bonaparte de fortune dans un Monde où l’opportunisme est Roi  :

« Combattez jusqu’au soleil couchant, braves grognards, jusqu’à ce que votre souffle abrégé viennent heurter la poussière du champ de bataille ».

Pauvre guerrier naïf qui croit encore offrir sa mort au sol de ses pères, à la Terre sacrée que devraient fouler, demain, ses fils et leurs enfants après eux. Encore pense t’il que son sang viendra irriguer les blés murs des champs d’Occident, abreuver les sillons des paysans de France. Mas sa sève ne coule plus pour sa lignée. Elle se perd pour la Patrie de Rousseau, de Kant, de Marx et autres vagabonds internationaux. Elle transpire, tour à tour, pour Paris, pour Moscou et pour Prague. Elle est le combustible de la Terreur Révolutionnaire, de l’Octobre Rouge et des flammes d’Apocalypse allumées dans les…

View original post 590 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s