Algérie 1962 : quand le féodalisme résiste plus par ses vestiges que par sa réalité économique

Uncategorized

Une France à refaire... si possible

npar Issa Diakaridia Koné

Dans le programme qu’il élabore pour le F.LN. à Tripoli (Libye) en juin 1962, le Conseil national de la Révolution algérienne (C.N.R.A.) a mis en cause les vestiges de féodalisme et de paternalisme qui entachent l’activité politique du parti révolutionnaire, tout en soulignant que ceci correspond à la situation historique laissée, en Algérie, par la colonisation française.

Il allait donc falloir regarder bien en face ce qui devrait être combattu et en quoi cela consistait. Premier constat fait par le C.N.R.A :
« Si le féodalisme, dans sa forme organisée est mort, ses survivances idéologiques et ses vestiges sociaux demeurent. » (page 692)

Que faut-il entendre par « forme organisée » du féodalisme ? Comment, ensuite, la transition se fait-elle du féodalisme à l’économie de marché ? et, de façon plus lointaine, à la démocratie ?

Pour situer ces deux questions dans un cadre plus général, je…

View original post 1 132 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s