Marseille. La violence féminine se développe à grands pas dans les quartiers

Uncategorized

Revue de presse

Alors qu’une adolescente de 17 ans est décédée à Marseille dans la nuit de dimanche à lundi, poignardée par une autre fille du même âge, le phénomène des bandes de filles prend de plus en plus d’ampleur dans la cité phocéenne. À l’origine de ce fait divers sordide, une simple histoire de défi entre jeunes filles qui a gravement dégénéré. Dans le quartier, la stupeur et l’incompréhension règnent. « Je viens de faire cours à des élèves traumatisés, qui vivent dans le même immeuble que cette jeune fille. La plupart du temps, ce sont des élèves qui traînent en bas de leur immeuble pour tuer l’ennui quand ils ne sont pas à l’école, et qui se racontent des histoires et qui finissent par de tels actes…« , déclare Sylvie, une ancienne enseignante de la victime……Cliquez ici pour lire la suite

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s