Italie : accusées de faire passer les migrants, les ONG sous surveillance

Uncategorized

civilwarineurope

Soupçonnées de collusions avec les passeurs, les ONG qui portent secours aux migrants en détresse en mer Méditerranée sont pointées du doigt. Elles contribueraient, selon Paris et Berlin, à encourager les flux migratoires entre les côtes libyennes et l’Italie. Pour les ministres de l’Intérieur français et allemand, qui se sont réunis dimanche 2 juillet à Paris, un code de conduite s’impose pour encadrer leurs activités. Jeudi prochain, un plan sera ainsi soumis aux 28 États membres de l’Union européenne, à Tallinn, en Estonie, afin d’offrir « un soutien accru » à l’Italie, mais aussi « contribuer à endiguer le flux migratoire ».

« L’idée est que les ONG doivent certes répondre à leur vocation de sauvetage en mer, mais ne pas alimenter elles-mêmes ce flux incessant en entrant dans les eaux territoriales libyennes » pour aller au plus près des migrants, explique-t-on dans l’entourage de Gérard Collomb. En mai dernier, Carmelo Zuccaro, le procureur de Catane…

View original post 107 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s