France : le rapport très sévère sur la déradicalisation des djihadistes

Uncategorized

civilwarineurope

100 millions d’euros en trois ans. C’est la somme déboursée par l’Etat depuis 2014 pour lutter contre la radicalisation. Avec quel résultat ? Faible, très faible, selon un rapport de deux sénatrices rendu public aujourd’hui et dont France Inter s’est procuré un exemplaire en avant-première. Un rapport qui fait suite à un premier rapport d’étape des deux sénatrices, en février dernier, qui était déjà très critique.

Les sénatrices Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (Les Républicains) pointent l’absence “d’évaluation méthodique” de la “longue liste” des associations subventionnées, ce qui entraîne un “business de la déradicalisation”. C’est pourquoi la 1re proposition des deux sénatrices est de définir un vrai “cahier des charges”, pour choisir les organismes de prévention de la radicalisation.

Elles rappellent que plusieurs responsables associatifs ont eu “maille à partir avec la justice”. Il faut surtout opter pour la “qualité” et non plus pour la “quantité”, écrivent les parlementaires…

View original post 87 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s