Un haut fonctionnaire soupçonné d’espionnage pour la Corée du Nord : quand le ridicule devient une norme sociétale et politique

Uncategorized

Strategika 51

En France, le ridicule y est de mise. Un haut fonctionnaire du Sénat est soupçonné d’espionnage au profit de la Corée du Nord, excusez du peu et pardonnez nous notre indigence en matière de renseignement.

Hallucinant ? C’est de l’acide pur sans buzz psychédélique. On savait que les services de renseignement français ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes (le temps béni de la piscine est mort et enterré depuis quelques années) mais en arriver à jouer à Don Quichotte dans un style proche du Vaudeville, c’est que Mesdames et Messieurs, les services n’existent plus ! La privatisation est passée par là aussi.

Benoît Quennedey, administrateur principal du patrimoine et des jardins, n’est qu’une autre victime d’un excès de zèle d’un petit bureaucrate à l’esprit bien tordu pour confondre l’inclusion d’une offre émanant d’un cabinet d’architecture supposé proche de Pyongyong (qui a été retenu pour rénover un site architectural en Allemagne)…

Voir l’article original 247 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s