France : un exercice de mission de frappe nucléaire à un très mauvais moment

Uncategorized

Strategika 51 Intelligence

L’exercice de dissuasion nucléaire était planifié depuis longtemps selon Paris, histoire d’éviter une ou deux interprétations pertinentes du côté russe ou italien. Cela n’a convaincu personne.

Intervenant après le retrait des États-Unis et de la Russie du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaires, l’exercice de simulation d’une mission de frappe nucléaire au moyen de la composante aérienne de la force de dissuasion nucléaire française a simulé une mission de 11 heures menée par des avions de combat Dassault Rafale avec pour objectif de pénétrer en profondeur les défenses aériennes ennemies avant de lancer un missile de croisière Air-Sol de moyenne portée ASPM (MBDA) portant une tête nucléaire tactique.

L’exercice s’est terminé par un succès. L’ogive s’est plantée sur une cible jaune sur le sable du terrain d’essai de Biscarasse près de Bordeaux.

Le vecteur Rafale a été reapprovisionné plusieurs fois en vol par des avions citerne C-130 et…

Voir l’article original 372 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s